Monument aux fondateurs

Accueil / Municipalité / Histoire / Monument aux fondateurs

Monument aux fondateurs

Le 18 septembre 2005, de nombreuses personnes répondant à l’invitation de la Société d’histoire de Saint-Roch-de-l’Achigan assistaient en présence de plusieurs dignitaires à la fête marquant l’inauguration du monument aux fondateurs de la paroisse. Ce projet initié par la Société d’histoire avait fait l’objet depuis la célébration du 200e anniversaire de la fondation de la paroisse de Saint-Roch-de-l’Achigan en 1987 de longues et laborieuses discussions. Sa réalisation a requis la collaboration de plusieurs organismes, soit la Municipalité de Saint-Roch-de-l’Achigan, la MRC de Montcalm, la Caisse populaire Desjardins de Saint-Roch-de-l’Achigan, la Fabrique de la paroisse de Saint-Roch-de-l’Achigan et la Municipalité de Saint-Roch-Ouest. Plusieurs concitoyens et artistes ainsi que quelques organismes du milieu ont également contribué de façon importante à l’organisation et à la tenue de l’événement. Sans la participation de tous ces organismes et individus, il est certain que le projet n’aurait jamais été mené à terme.

Le monument est érigé sur le terrain du cimetière à l’intersection de la rue du Docteur-Wilfrid-Locat et de la rue Clément et près du noyau villageois. Il comprend essentiellement un buste du seigneur Paul-Roch de Saint-Ours le fondateur de la paroisse et deux plaques comportant la liste des 118 familles pionnières qui étaient établies sur son territoire. Ces familles avaient participé en 1802 au processus de construction de la première église de la paroisse. Cette liste a été dressée par un administrateur de la Société d’histoire, l’historien Jean-René Thuot. En souvenir de ce bâtiment d’une valeur historique reconnue incendié en 1958, on a intégré au monument quelques pierres qui avaient été conservées lors de sa démolition. C’est la Municipalité de Saint-Roch-de-l’Achigan qui en a accepté la responsabilité et qui voit à son entretien.

Ces familles pionnières constituées en grande partie d’agriculteurs ainsi que leurs descendants ont dû faire preuve de courage, de ténacité et de persévérance afin de parvenir à en faire une paroisse agricole prospère et une communauté où il est agréable de vivre. De ces familles, il en reste en 2005 environ une trentaine qui assurent le maintien de leur nom dans la paroisse. La Société d’histoire émet le souhait que le monument rappelle aux descendants de ces familles pionnières, tant ceux qui y demeurent toujours que ceux qui l’ont quitté, le souvenir de leurs ancêtres. Elle exprime également le souhait que le monument amène la population à mieux connaître l’histoire de la paroisse où ils ont choisi de s’installer et à développer son sentiment d’appartenance au territoire.

Patronymes des francs-tenanciers de Saint-Roch-de-l’Achigan en 1802

 

Source : Société d’histoire de Saint-Roch-de-l’Achigan